De la pépite à la feuille d'or

La plus noble des matières est travaillée par des artisans que l'on appelle des batteurs d'or. Le dernier batteur d'or en France se trouve à Excenevex en Haute Savoie.

Le batteur est un personne qui va battre l'or pour l'aplatir et le rendre très fin, en fine feuille. Ces feuilles sont tellement fine 1/10 de microns que l'on ne peut pas les prendre dans la main.

La première étape consiste à faire fondre l'or dans un four à environ 1200°c. Plus on rajoute du cuivre et plus la teinte de la feuille tirera vers le rouge. Plus on ajoute de l'argent et plus la feuille tirera vers le blanc.
Une fois l'or fondu, il faut le couler dans des lingots et le laisser refroidir.

L'étape suivant consiste à mettre ce petit lingot dans une machine qui va l'écraser et l'étirer. Une fois étirer l'or se présente sous forme de petit ruban de plusieurs mètres de long.

Ce ruban sera ensuite découpé par une autre machine. Ces fins morceaux de feuille or vont ensuite partir au battage. C'est à dire qu'il seront battus (écrasé, aplatit) pendant 1 à 2 heures. Le contrôle du battage par un œil averti est très important car le battage est différent en fonction de la feuille et de l'humidité.
Ce processus sera répété plusieurs fois, pour avoir des feuilles de plus en plus fines.
Ensuite interviennent les mains minutieuses des videuses. Elles trient et coupent une par une les feuilles. Ce travail consiste à mettre les feuilles d'or les unes après les autres dans le livret ou carnet qui pourra être expédié aux quatre coins du monde. Et en l’occurrence qui nous servent à dorer les plaques funéraires.

Les feuilles d'or servent également à décorer des monuments (le Dôme des Invalides à Paris, le château de Versailles),des cadres, des statues (par exemple la Statue de la Liberté à New York, la Statue de Jeanne d'Arc à Paris), des meubles mais elles servent également à la restauration.
Il est également possible d'utiliser d'autres types de feuilles comme la Feuille de Cuivre ou la Feuille d'Argent.